Guide audio de Casares

Guide audio de Casares



Audio 0. Introduction

Visiter Casares signifie se remplir de l’essence d’Andalousie dans sa forme la plus pure. Ce n’est pas pour rien que cette ville a le privilège d’être le berceau de Blas Infante, mieux connu comme le père de la Patrie Andalouse. Le centre-ville, déclaré patrimoine historique et artistique depuis 1978, nous plonge dans un réseau de rues blanches de style morisque où nous pouvons être enchantés par des coins vraiment uniques.
Le Château Arabe, couronnant la ville, nous donne une très belle vue panoramique du village, avec vue sur la mer et la montagne. De là nous pouvons voir la Sierra Crestellina, le Mont du Duc, la Sierra Bermeja (nommée de cette manière à cause de la couleur rougeâtre de sa pierre, la péridotite, et par l’endémique espèce du sapin d’Andalousie qu’elle possède), et très proche aussi, une zone naturelle de premier ordre avec des formations karstiques vraiment spectaculaires, où se trouve la sierra de la Utrera. Dans tous ces endroits, vous pourrez faire de belles routes de randonnée et observer depuis les points panoramiques le vol des vautours qui ont leur colonie à la sierra Crestellina. En plus, à la sierra de la Utrera vous trouverez les bains arabes de Hedionda avec de l’eau sulfureuse. En écoutant l’audio 13 de ce guide audio, vous trouverez plus d’informations sur les bains.
Si vous voulez aller à la plage, vous pourrez profiter du littoral méditerranéen de Casares, qui a tous les services qui peuvent être nécessaires, et qui se trouve à seulement 14 km du centre-ville.
Nous vous encourageons à écouter l’audio 14 de ce guide audio pour découvrir la gastronomie typique de Casares, ainsi que l’audio 15, à propos de ses fêtes et traditions. 

Audio guide Introduction 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Introduction 

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Introduction 

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Introduction 

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Introduction 

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 1. Arche médiévale de la rue Villa

Il s’agit d’une arche en forme de coude qui donne accès à la forteresse arabe. Cette porte était utilisée par le roi et les seigneurs du château, qui allaient à cheval sur cette rue.
Quand les Portes des arches Arrabal et Villa se renfermaient, la forteresse était impénétrable. Puis, de l’autre côté de la forteresse se trouve un précipice dont vous pouvez voir la côte de Malaga, le Détroit de Gibraltar et la côte africaine. 

Arche médiévale de la rue Villa

Audio guide Arche médiévale de la rue Villa 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Arche médiévale de la rue Villa 

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Arche médiévale de la rue Villa 

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Arche médiévale de la rue Villa 

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Arche médiévale de la rue Villa 

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 2. Arche médiévale rue Arrabal

Il s’agit d’une arche qui donne accès à la forteresse arabe. Elle se trouve sur la rue Arrabal qui était utilisée par les commerçants, marchants et paysans qui obtenaient une protection du roi à l’intérieur de la forteresse. L’accès était utilisé par les gens du « faubourg», d’où le nom de l’arche et de la rue. Ils montaient jusqu’à la forteresse à pied. L’accès est moins élaboré que celui de la rue Villa, qui était au service du roi et des personnalités importantes.  

Arche médiévale rue Arrabal

Audio guide Arche médiévale rue Arrabal 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Arche médiévale rue Arrabal

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Arche médiévale rue Arrabal

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Arche médiévale rue Arrabal

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Arche médiévale rue Arrabal 

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 3. Centre d’artisanat et belvédère

En entrant par l’arche de la rue Villa, vous trouverez la galerie dédiée au centre d’artisanat, avec de nombreux articles en liège et cuir fabriqués au village. Nous pourrons voir et acheter des articles fabriqués dans la région comme par exemple des lampes, décor, marionnettes et des bijoux de fantaisie (tout est fait de manière artisanale).
Pour accéder au belvédère, vous devez tout juste sortir du centre d’artisanat et tourner à droite. Il est juste au-dessus où nous avons été. De là, nous avons une vue panoramique privilégiée du village et nous pouvons prendre des photos. Le belvédère a des toilettes publiques. 

Centre d’artisanat et belvédère

Audio guide Centre d’artisanat et belvédère 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Centre d’artisanat et belvédère

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Centre d’artisanat et belvédère

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Centre d’artisanat et belvédère

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Centre d’artisanat et belvédère

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 4. Centre Culturel Blas Infante

Il s’agit d’une construction du XVIe siècle, grâce à la bulle pontificale du Pape Julio II, et qui est située dans la vieille « Église de l’Incarnation ». Ce bâtiment se dresse sur les fondations de l’ancienne mosquée de la forteresse arabe du XIIIe siècle.
Dans les années 40 du siècle dernier, l’église était dans un état pitoyable. La transformation du bâtiment en un centre culturel a commencé avec la cession de celui-ci à la Mairie de Casares par le diocèse de Malaga en 1988. Dix ans plus tard, le projet de récupération est rédigé et en 2005 commencent les œuvres de réhabilitation qui seront prolongées 5 ans de plus.
C’est grâce à cette importante réhabilitation et rénovation que le bâtiment a pu être récupéré. Il fut finalement inauguré en juillet 2010, en coïncidence avec les célébrations du 125e anniversaire de la naissance de Blas Infante, dont le Centre Culturel porte le nom.
En plus de conserver l’indéniable tour mudéjar, le bâtiment présente trois nefs séparées par des arcs en plein cintre sous des piliers. Les voûtes et les plafonds ont été reconstruits. Les deux nefs latérales sont utilisées comme des salles d’exposition et la nef centrale comme salle de conférence, où un scénario a été installé.
Le Centre Culturel possède un musée ethnographique avec des outils de la vie quotidienne, publique et familiale depuis le néolithique jusqu’à nos jours. Il y a aussi une salle d’archéologie et d’histoire avec des restes trouvés dans la région de Casares qui appartiennent à son passé ibéro-phénicien-romain, ainsi qu’une description des lieux de peuplement de ces civilisations dans la région. Des visites guidées sont organisées.
En valorisant le bâtiment, la Mairie offre aux villageois un espace culturel pour diverses raisons ; par son emplacement, par sa signification, étant un patrimoine de plus de huit siècles d’existence, par les équipements modernes qui offrent un large éventail de possibilités culturelles : expositions, conférences, spectacles musicaux et théâtraux…. 

Centre Culturel Blas Infante

Audio guide Centre Culturel Blas Infante 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Centre Culturel Blas Infante 

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Centre Culturel Blas Infante

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Centre Culturel Blas Infante

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Centre Culturel Blas Infante

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 5. Ruines du château et forteresse

Situé sur un massif calcaire abrupte, et au sommet du village, se trouve le renommé Château de Casares. Depuis son emplacement, vous pourrez observer des vallées, des collines et des plaines côtières qui vont depuis la région de Ronda jusqu’à la Baie de Gibraltar, et vous aurez des liaisons optiques avec Jimena, Castellar et Gibraltar. Elles étaient des outils de communication entre les criques littorales de Manilva et Estepona, les forteresses, tours et villages de l’intérieur, ainsi que la ville de Ronda.
Déclaré Bien d’Intérêt Culturel en 1985, les vestiges préservés de la forteresse, ainsi que les résultats des différentes excavations effectuées sur le site, ne fournissent pas de données sur des peuplements avant le Moyen Âge. Ainsi, les premières références de cette forteresse sont de sources arabes datées du XIIIe siècle. Casares a acquis une grande importance en tant qu’une des forteresses situées entre le littoral du Détroit de Gibraltar et la région de Ronda.
L’enceinte fortifiée est un polygone irrégulier avec plusieurs entrées et sorties causées par des contraintes topographiques, comme le mur, en particulier dans les côtés sud, ouest et nord, qui suivent le bord d’un ravin profond connu sous le nom de « la planá ». Depuis là, nous pouvons voir trois collines, l’une à côté de l’autre : Sierra Crestellina, qui porte ce nom à cause de ses sommets en forme de crête. Juste à côté, le Mont du Duc, un paysage riche en végétation et en animaux sauvages comme le bouquetin ibérique ou le sanglier. Et juste à côté, la Sierra Bermeja, qui porte ce nom à cause de la couleur rouge de ses pierres, les péridotites, et où nous pourrons trouver une sorte d’arbre endémique, le sapin d’Andalousie. Si nous nous tournons vers la côte depuis le précipice du château, nous pourrons voir la sierra de la Utrera avec son paysage karstique et qui abrite les bains arabes de la Hedionda avec de l’eau sulfureuse. À l’audio 13 de ce guide audio, vous aurez plus d’informations sur les bains. Depuis le château, vous pourrez contempler le fleuve Genal passant par le village, ainsi que les nombreuses cultures d’agrumes sur ses rives.
Vous pourrez également repérer le vol des vautours qui ont leur colonie de nidification dans la Sierra Crestellina.
Le château est l'un des plus beaux et pittoresques endroits de la région, qu’il faut absolument visiter. Outre les vestiges de la muraille, une partie des murs et des tours de l’Alcazar, situés sur la partie la plus haute du plateau sont également préservés. En ce qui concerne les portes d’accès, le flanc est la seule porte d’entrée à la forteresse, connu comme l’Arche de la Villa, et qui s’étend à l’intérieur d’une tour carrée, en formant un passage coudé. Une deuxième porte s’ouvre dans l’angle nord de la muraille ; porte qui donnait l’accès au faubourg et qui est connue sous le nom d’Arche de l’Arrabal.  

Ruines du château et forteresse

Audio guide Ruines du château et forteresse 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Ruines du château et forteresse 

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Ruines du château et forteresse 

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Ruines du château et forteresse 

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Ruines du château et forteresse 

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 6. Chapelle de la Vera Cruz

Elle est située dans l’Enceinte du Château, à côté des ruines d’Alcazar et sa construction date du XVIe siècle. Son emplacement d’origine est connu. De nos jours, il reste seulement une partie de la nef. 

Audio guide Chapelle de la Vera Cruz

Audio guide Chapelle de la Vera Cruz 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Chapelle de la Vera Cruz

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Chapelle de la Vera Cruz

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Chapelle de la Vera Cruz

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Chapelle de la Vera Cruz

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 7. Cimetière

Situé dans l’enceinte du Château, il est assez particulier par sa forme circulaire (adaptée à la topographie) et par la coutume des villageois de chauler les niches, ce qui fait de cet endroit un exemple de notre culture et coutumes populaires. Son emplacement lui confère un important intérêt paysager, puisqu’il est coupé comme finition qui renferme l’ensemble au sud. Il est entouré par un enclos divers, de fabrication mixte. En suivant les pentes, il a des parties blanchies et d’autres zones négligées en raison de son accessibilité difficile. L’entrée, très discrète, est un arc en plein cintre ouvert dans la barrière et couronné d’une niche. Il contient l’un des ensembles les plus intéressants de la zone des voûtes. Aucune donnée historique n’est connue, juste la réforme de 1901. La plus ancienne pierre tombale, aujourd’hui fracturée et remise, date de 1851. La Mairie exprime son intérêt pour la préservation de la composition du cimetière, bien qu’il existe des exemples d’incorporation de matériaux de différents styles. 

Cimetière

Audio guide Cimetière 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Cimetière

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Cimetière

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Cimetière

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Cimetière

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 8. Lieu de naissance de Blas Infante

Blas Infante, Père de la Patrie Andalouse, est né le 5 juillet 1885 au 51 Rue Carrera. De nos jours, en plus d’être un centre d’information touristique, la maison abrite une exposition permanente composée des fragments de la vie et œuvres de cet illustre personnage, qui nous permettent de mieux connaître sa manière de penser et de vivre.
Il s’agit d’une petite maison de village dont l’entrée sert de réception pour laisser place à la première salle dédiée à l’histoire la plus récente d’Andalousie, ses valeurs, son identité et sa culture.
Le placard sur l’escalier qui conduit au deuxième étage contient des objets reliés à la mémoire démocratique d’Andalousie.
Dans la salle II, certains éléments de la maison d’origine sont conservés, comme l’ancienne cuisine à charbon où vous pourrez profiter de la magnifique collection de tableaux d’artistes andalous et avoir accès à l’acte de naissance de Blas Infante.
Dans la salle III, nous trouvons une exposition sur la vie et œuvre de Blas Infante, et nous pourrons aussi regarder le documentaire « Casares, en suivant les pas de Blas Infante ».
Le 5 juillet 1885, à Carrera nº46 (maintenant nº51) naît Blas Infante. Fils de Luis Infante Andrades et Ginesa Pérez Romo, une famille de paysans installée dans la région. Blas Infante a passé son enfance au village et sera envoyé à l’école à l’âge de 11 ans. À ce moment-là, vous pourrez remarquer la misère dans laquelle vivent les journaliers andalous. De 12 à 14 ans, Blas Infante étudie aux Ecoles Piaristes d’Archidona et plus tard il passera son baccalauréat à Malaga.
Quand il retourne à Casares, il arrête ses études et travaille au tribunal Municipal en tant que commis avec son père, qui était greffier du Tribunal.
En 1904, grâce au sacrifice de ses parents, il s’inscrit à l’Université de Granada en tant qu’étudiant libre pour y étudier du Droit, et il obtient son diplôme deux ans plus tard avec d’excellentes notes.
Il décide alors de se préparer pour devenir notaire à Casares, il réussit ses examens en 1909, mais il devra attendre jusqu’à l’âge de 25 ans pour pouvoir exercer les fonctions de notaire au village de Cantillana, à Séville. Pendant tout ce temps entre les cours de Droit et ceux de notariat, il aide continuellement les gens pauvres de Casares avec quelque documentation dont ils avaient besoin, ou en l’aidant à lire et à écrire.
Infante s’installe à Séville et rentre en contact avec des membres de l’ »Athénée Andalou ». À ce moment-là, il écrit son premier livre et qui sera le plus important, « L’idéal Andalou », qui recueillera toutes ses réflexions à propos des problèmes que subit l’Andalousie et comment serait la réforme. Il a également fondé les Centres Andalous, des maisons en Andalousie (et même en dehors) pour aiguiller les habitants sur ses idées.
Ronda est un endroit important pour Blas Infante, car c’est où se tient le premier Congrès Hispano-américain et où il critique la situation dans laquelle se trouve l’Andalousie. En 1908, il retourne à Ronda à l’Assemblée Régionaliste Andalouse, et lui, en tant que président, débat sur les lois et l’avenir de l’andalousisme. Dans ce congrès, Blas Infante présente le drapeau blanc et vert, le bouclier avec Hercules, les deux colonnes et les deux lions, et l’hymne. Tous ceux-là seront acceptés comme symbole pour l’Andalousie. Dans ce congrès seront présentés les premiers statuts pour l’Andalousie qui seront utilisés plus tard pour rédiger les Statuts de la Communauté Andalouse de nos jours.
En 1919, il épousa Angustias García Parias dans la ville de Peñaflor, dans la maison de sa famille. Et ils auront 4 enfants (trois filles et un garçon).
Pendant les années de dictature de Primo de Rivera, en raison de la grande répression, Blas Infante devient plus discret et établit son étude de notaire dans la commune d’Isla Cristina (Huelva). Là-bas il se relaxe en tant que notaire et écrit des livres sur le flamenco et la nature.
Après ces années de silence, Blas Infante revient à une période plus intense et écrit le Manifeste Final à tous les andalous, qui est un appel à tout le peuple andalou à acquérir l’autonomie.
En 1931, il retournera à Séville et installera l’étude de notaire dans la commune de Coria. Il sera arrêté le 2 août 1936, juste au début de la Guerre Civile en Espagne. Les phalangistes qui occupaient Séville l’arrêtent et l’emprisonnent. Plusieurs amis essayeront de le libérer, mais cela sera impossible.
Le 11 août, à l’aube, Blas sera emmené à la route de Carmona avec d’autres prisonniers. C’est au Km. 4, que Blas Infante, Père de la Patrie Andalouse, est fusillé. 

Lieu de naissance de Blas Infante

Audio guide Lieu de naissance de Blas Infante 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Lieu de naissance de Blas Infante

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Lieu de naissance de Blas Infante

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Lieu de naissance de Blas Infante

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Lieu de naissance de Blas Infante

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 9. Place d’Espagne

Il s’agit de la place principale du village et là où se trouve le monument à Blas Infante, l’Eglise de Saint Sébastien et la fontaine de Charles III.
La construction de la fontaine, appartenant aux réformes hydrauliques du XVIIIe siècle, a abouti en 1785, sous le règne de Charles III. C’est vers la fin du XVIIIe siècle et début du XIXe siècle qu’une série d’améliorations dans le réseau public est implémenté à Casares.
De style néoclassique, elle se compose de trois corps, et à son intérieur est conservée l’outre de céramique qui distribue l’eau vers les quatre tuyaux, dont la sortie à l’extérieur est effectuée par les quatre griffes qui donnent sur quatre piscines, du même matériel que toute l’œuvre. Quand la fontaine a été construite, il n’y avait pas encore d’alimentation d’eau potable dans les maisons du village, c’est la raison pour laquelle l’estampe typique des femmes et enfants en remplissant les cruches d’eau grâce aux tuyaux était courante jusqu’aux années 50/60. Selon la légende populaire, l’homme ou la femme célibataire qui ne serait pas du village et qui s’arrêterait à boire de l’eau de la fontaine, resterait à vivre à Casares car il (ou elle) aura enfin trouvé l’amour de sa vie ici. 

Place d’Espagne

Audio guide Place d’Espagne

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Place d’Espagne 

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Place d’Espagne

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Place d’Espagne 

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Place d’Espagne 

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 10. Monument à Blas Infante

Ce monument fait hommage à notre voisin le plus illustre, le père de la patrie andalouse. C’est ici qu’est réalisée l’offrande florale par des politiciens et associations du village, tous les 28 février, jour d’Andalousie. 

Monument à Blas Infante

Audio guide Monument à Blas Infante 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Monument à Blas Infante

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Monument à Blas Infante

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Monument à Blas Infante

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Monument à Blas Infante

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 11. Eglise de Saint Sébastien

Petite chapelle du XVIIe siècle, située dans la Place d’Espagne. Ayant une seule nef, elle se distingue par l’image de Notre Dame Del Rosario del Campo, Patronne de Casares. De taille originelle, détruite en partie à cause de la guerre civile, elle était construite en bois de couleur acajou foncé, dont les bras et l’enfant étaient sculptés dans le même morceau de bois. Elle a été probablement trouvée entre le XIe siècle et le XIIe siècle. Cette image est emmenée à sa chapelle au mois de mai, près de la jonction des fleuves Genal et Guadiaro, pour célébrer son pèlerinage.
 

Eglise de Saint Sébastien

Audio guide Eglise de Saint Sébastien 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Eglise de Saint Sébastien

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Eglise de Saint Sébastien

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Eglise de Saint Sébastien

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Eglise de Saint Sébastien

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 12. Couvent Eglise de l’Incarnation

Il s’agit d’un ancien couvent franciscain capucin, maintenant église. Elle est placée dans la Plaza de la Fuente del Llano. Elle présente une seule nef. Dans sa façade, vous pourrez observer trois arches en brique. La tour, d’origine mudéjar, originaire du XVIe siècle, est de forme carrée et ses deux corps ont été rajoutés plus tard. Un autre charme de cet endroit est l’arrière-cour de l’église qui appartient au couvent et qui a un jardin entouré de petites fontaines et zones vertes.
Près de l’entrée de l’Eglise, dans la rue Fuente, se trouve l’Arche del Llano, qui était l’entrée à ce Couvent franciscain capucin du XVIe siècle, étant la seule chose qui reste du périmètre qui renfermait le couvent. 

Couvent Eglise de l’Incarnation

Audio guide Couvent Eglise de l’Incarnation  

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Couvent Eglise de l’Incarnation  

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Couvent Eglise de l’Incarnation 

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Couvent Eglise de l’Incarnation  

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Couvent Eglise de l’Incarnation 

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 13. Bains de la Hedionda

Dans la sierra de la Utrera nous trouvons les Bains de la Hedionda, avec de l’eau sulfureuse, qui selon la tradition, ont été construits par ordre de l’empereur romain Jules César, en remerciement pour la guérison d’une maladie cutanée dont il souffrait. Il s’agit de bains d’origine romaine et de remodelage arabe (califal) constitués d’une enceinte balnéaire carrée, d’environ 6 mètres de côte, avec une voûte sphérique à pendentif et deux voûtes en berceau, sur la partie est. L’ensemble est immergé sous les eaux. Il y a eu des rénovations postérieures, à cause des différents niveaux d’eau atteints au fil du temps, qui obligèrent les Arabes à modifier sa structure et à l’agrandir avec des murs et des canalisations à l’air libre. 

Bains de la Hedionda

Audio guide Bains de la Hedionda 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Bains de la Hedionda

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Bains de la Hedionda

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Bains de la Hedionda

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Bains de la Hedionda

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 14. Gastronomie

La gastronomie est une autre raison pour laquelle Casares doit être visité plus en profondeur. Vous pourrez déguster les potages de pois chiches avec la pringá, la soupe chaude ou gaspacho de Casares et le boudin de chevreau avec de la tomate. Tout cela accompagné du pain cuit au bois fabriqué dans la région, comme le fromage de chèvre, élaboré dans la sierra. Tous ces plats peuvent être dégustés dans nombreux bars et restaurants du village. 

Gastronomie

Audio guide Gastronomie 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Gastronomie

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Gastronomie

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Gastronomie 

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Gastronomie

- Elocution en russe
- Format mp3


Audio 15. Fêtes

Si vous souhaitez retourner à Casares, il est important que vous consultiez notre calendrier rempli de festivités, pour pouvoir ainsi connaître plus à propos de la culture des habitants et vivre des expériences inoubliables.
Le calendrier démarre avec le jour d’Andalousie, le 28 février.
Le premier weekend de mars correspond au Carnaval, et puis Semaine Sainte.
Le dernier weekend d’avril correspond aux journées gastronomiques, où vous pourrez déguster les tapas et des plats élaborés, comme le boudin de chevreau et tous les plats obtenus à partir de la viande du chevreau.
Le dernier weekend de mai est le Pèlerinage de la vierge del Rosario, où les voisins font le pèlerinage avec l’image jusqu’au fleuve Genal.
Le 23 juin est la nuit de la Saint-Jean à la plage de Casares.
C’est le 5 juillet que les RÉCOMPENSES BLAS INFANTE CASARES SOLIDAIRE, où des ONG d’Andalousie et des ONG qui travaillent partout dans le monde reçoivent des prix.
Le premier weekend de juillet correspond au festival des arts scéniques, moment auquel les rues de Casares se transforment en scénarios.
Vers mi-juillet, la foire du Secadero, un district que possède Casares, est célébrée. Elle est captivante par le fait d’être une petite foire accueillant.
C’est en fin juillet qu’a lieu le festival de musique Espileta sound, où des groupes débutants cherchent une opportunité pour promouvoir leur musique.
Le premier weekend d’août correspond à la grande fête du village, leur Foire. Avec des orchestres dans leurs rues principales, il s’agit d’une foire très amusante et familiale.
Vers le mois de septembre, le premier weekend correspond au jour de la Patronne, la Vierge del Rosario, avec sa procession et fête.
Le deuxième weekend de septembre correspond à la foire du village qui marque la fin de la récolte.
En octobre a lieu le Festival Nouveau Cinéma Andalou, un évènement avec identité propre et vitale, avec différents concours, longs métrages, cours, photographie, documentaires, ateliers, etc.
Pour les derniers jours d’octobre et les premiers jours de novembre, nous ne pouvons pas manquer le « tostón » de châtaignes et Halloween.
Le vendredi précédant le 24 Décembre a lieu une Crèche Vivante dans les rues du village, en plus des différentes activités amusantes qui sont programmées à Noel.  

Fêtes

Audio guide Fêtes 

- Elocution en espagnol
- Format mp3

Audio guide Fêtes

- Elocution en anglais
- Format mp3

Audio guide Fêtes

- Elocution en français
- Format mp3

Audio guide Fêtes

- Elocution en allemand
- Format mp3

Audio guide Fêtes

- Elocution en russe
- Format mp3



Office de tourisme de Casares:  Calle Carrera, 51, Casares, 29690, Malaga

- Tel.: +34 952 89 40 17 - www.casares.es -



Retour à l'index